Présentation du PRP – principes, critères et processus

Présentation du PRP

Le titre PRP est la marque de reconnaissance des «Professionnels en relations publiques» (aussi applicable en anglais avec la formule Public Relations Professional) octroyée par la Société québécoise des professionnels en relations publiques (SQPRP). 

Le PRP souligne une pratique professionnelle experte, confirmée par un parcours incluant une formation universitaire et un niveau d’expérience, ainsi que l’engagement de respecter les plus hauts standards éthiques, les valeurs et les principes de la SQPRP et son Code de déontologie. 

Principes

La liberté de parole, l'un des principes indissociables de la démocratie, permet à toutes et à tous de pouvoir parler au nom d’un groupe ou de défendre leurs intérêts sur la place publique ou auprès de parties prenantes. 

Les organisations, soucieuses de développer et de maintenir des liens forts avec leurs publics internes et externes, intègrent maintenant de plus en plus les relations publiques dans leurs pratiques de gestion.  

Le titre PRP permet au professionnel reconnu ou disposant d’une solide formation universitaire de se distinguer des praticiens occasionnels ou amateurs. Son engagement soutenu envers une pratique des relations publiques éthique et de haut niveau est ainsi reconnu. 

Le PRP constitue une référence pour les organisations et les entreprises qui veulent confier la gestion de leur réputation et de leurs relations avec leurs parties prenantes à un relationniste reconnu par une association professionnelle établie.  

Le PRP et l’ARP

Le PRP ne remplace pas l’agrément en relations publiques (ARP) de la Société canadienne des relations publiques (SCRP). De fait, ces deux titres peuvent être considérés comme complémentaires, témoignant de différentes étapes d’un cheminement professionnel. 

Les titres PRP et ARP peuvent être portés simultanément, sous réserve du respect des conditions spécifiques d’adhésion et d’admission respectives de la SQPRP et de la SCRP.

Les membres agréés en relations publiques (ARP) sont automatiquement admissibles au titre PRP.

 

Télécharger le programme

FOIRE AUX QUESTIONS CONCERNANT LE PRP

 

Il y a plusieurs raisons de vouloir porter le titre PRP, notamment :

  • Pour réitérer votre engagement envers une pratique éthique des relations publiques et votre adhésion au code de déontologie de votre association professionnelle ;
  • Pour vous distinguer dans cette grande profession ou l'on retrouve également des professionnels occasionnels ou amateurs ;
  • Pour bénéficier d'une reconnaissance accrue de vos employeurs ou de vos clients ;
  • Pour souligner votre adhésion à une association professionnelle qui travaille à promouvoir et défendre votre profession et qui propose des activités de réseautage et de maintien de compétences professionnelles.

 

  • La liberté de parole, l'un des principes indissociables de la démocratie, permet à toutes et à tous de pouvoir parler au nom d'un groupe ou de défendre leurs intérêts sur la place publique ou auprès de parties prenantes ;
  • Les organisations, soucieuses de développer et de maintenir des liens forts avec leurs publics internes et externes, intègrent maintenant de plus en plus les relations publiques dans leurs pratiques de gestion ;
  • Le titre PRP permet au professionnel reconnu ou disposant d'une solide formation universitaire de se distinguer des praticiens occasionnels ou amateurs. Son engagement soutenu envers une pratique des relations publiques éthique et de haut niveau est ainsi reconnu ;
  • Le PRP constitue une référence pour les organisations et les entreprises qui veulent confier la gestion de leur réputation et de leurs relations avec leurs parties prenantes à un relationniste reconnu par une association professionnelle établie.

La SQPRP n'entend pas se transformer en un ordre professionnel, mais notre organisation s'est engagée à aller le plus loin possible pour mieux définir la profession, faire reconnaître ses membres et leur offrir de porter un titre qui leur permet de se distinguer des relationnistes amateurs.

 

Le processus d'évaluation s'appuie sur quatre principes qui permettent aux membres du Comité du PRP de recommander votre candidature pour l'obtention du titre :

  • L'adhésion à la SQPRP repose sur trois engagements sur l'honneur :
    • se déclarer professionnel en relations publiques ;
    • s'engager à exercer sa profession dans le respect des règles du code de déontologie ;
    • s'engager à exercer sa profession dans le respect des valeurs et principes de la SQPRP.
  • La reconnaissance des diplômes universitaires ;
  • La reconnaissance des pairs ;
  • La reconnaissance de l'expérience professionnelle.

  • Non, évidemment. Cette décision vous appartient. Le titre PRP constitue un élément distinctif de votre engagement envers votre profession et du respect du Code de déontologie de la SQPRP.
  • Bien que l'ARP représente un engagement envers une pratique éthique des relations publiques, il atteste de l'atteinte d'un niveau supérieur dans votre cheminement professionnel et d'une reconnaissance de vos connaissances théoriques et pratiques par des pairs dans le cadre du programme de la Société canadienne des relations publiques (SCRP).

  • On inscrit d'avord le PRP, suivi de l'ARP, comme dans cet exemple :
  • «Jeanne Tremblay, PRP, ARP».

  • Non ;
  • Deux conditions sont essentielles pour pouvoir porter le titre PRP :
    • Être membre de la SQPRP ;
    • Votre dossier de candidature doit avoir fait l'objet d'une recommandation positive par le Comité du PRP.

  • Il n'est pas prévu de créer des titres pour chacun des champs de pratique en relations publiques ;
  • Le PRP est générique. Il définit une vaste profession au sein de laquelle on trouve des spécialités, comme le lobbying, les relations de presse ou les communications internes, par exemple.

  • Le titre PRP, que l'on inscrir après le nom de famille, ne remplace pas le descriptif du champ de pratique ou le titre du poste ;
  • Ainsi, on inscrit : «Jeanne Tremblay, PRP, lobbyiste-conseil» pour souligner un champ de pratique dans le descriptif du profil LinkedIn. (Un lien et un visuel seront disponibles sous peu pour maximiser la visibilité du titre sur LinkedIn.) ;
  • Sur une carte professionnelle, l’inscription sera la suivante pour souligner le poste occupé dans une organisation: «Jeanne Tremblay, PRP, directrice des relations gouvernementales» ;
  • Pour éviter toute confusion avec les relationnistes qui ne sont pas titulaires d’un PRP, on n’inscrit pas le titre PRP au long après le nom de famille, comme dans cet exemple à proscrire «Jeanne Tremblay, professionnelle en relations publiques (PRP)».

  • Oui, ce choix vous appartient. Le PRP est facultatif ;
  • Il existe des catégories de membership qui permettent d’ailleurs d’être membre de la SQPRP sans nécessairement pratiquer les relations publiques à temps complet, comme la catégorie Membre associé ou Membre étudiant.

  • Le conseil d’administration de la SQPRP est l’instance décisionnelle qui approuve les recommandations du comité qui lui soumet les candidatures de membres qui répondent aux critères d’obtention du titre PRP ;
  • Le Conseil se réserve le droit, après vérification, de retirer le titre PRP à tout membre dont un manquement au Code de déontologie lui aurait été signalé sous forme de plainte ou qui ne répondrait plus aux critères exigés par le PRP, comme de ne pas avoir renouvelé son adhésion à la SQPRP ;
  • Mettre sur pied une sorte de tribunal de la profession serait un exercice délicat. D’un part, la SQPRP n’est pas un ordre professionnel et ne dispose pas des pouvoirs d’un syndic professionnel et de lois pour empêcher un professionnel incompétent de pratiquer. D’autre part, déterminer la responsabilité d’un professionnel en relations publiques pour une faute est plus complexe en l’absence d’actes professionnels réservés.

  • Le PRPMC est une marque de certification appartenant à la SQPRP qui est utilisée au Canada et enregistrée comme marque de commerce à l’Office de la propriété intellectuelle du Canada (OPIC) le 3 juillet 2019.

  • Il n’est pas nécessaire d’être titulaire d’un titre professionnel délivré par une organisation comme la SQPRP pour exercer sa profession à l’extérieur du pays ;
  • Il existe des ententes de réciprocité entre une dizaine d’organisations professionnelles pour une reconnaissance mutuelle de leur processus d’agrément. La SCRP en fait partie. Mais seuls deux pays, les États-Unis et le Canada ont un titre ARP/APR, même si les critères d’admissibilité et les processus respectifs sont différents ;
  • Ailleurs, le titre professionnel des membres agréés est souvent défini par rapport à l’organisation territoriale qui l’émet. Par exemple, en Nouvelle-Zélande, les membres agréés en relations publiques portent le titre MPRINZ (l’acronyme de l’association est PRINZ). En Irlande, les membres agréés de l’association PRII portent le titre MPRII ;
  • L’Angleterre est le seul pays doté d’un institut professionnel agréé en relations publiques, ce qui n’empêche toutefois pas des professionnels étrangers de pratiquer sur le territoire anglais ;
  • La SQPRP se distingue avec un titre bilingue qui dit tout : PRP signifie «Professionnel en relations publiques» aussi applicable en anglais avec la formule «Public Relations Professional». ;
  • Il est attendu que le titulaire du titre PRP exerce sa profession avec le même engagement éthique où qu’il se trouve sur le globe. Il est d’ailleurs possible, pour tout employeur ou client, d’ici ou d’ailleurs dans le monde, de vérifier si le professionnel est bien titulaire d’un PRP en contactant la SQPRP.

  • Le titre PRP résulte d’une initiative indépendante de la SQPRP visant à permettre aux professionnels chevronnés ou possédant une solide formation académique de se distinguer des praticiens occasionnels ou amateurs.   Il s’agit d’une marque de reconnaissance professionnelle soulignant l’engagement envers la profession ;
  • Bien que l’ARP représente également un engagement envers une pratique éthique des relations publiques, il atteste de l’atteinte d’un niveau supérieur dans votre cheminement professionnel et d’une reconnaissance de vos connaissances théoriques et pratiques par des pairs dans le cadre du programme de la SCRP ;
  • La SQPRP encourage par ailleurs ses membres qui souhaitent franchir une étape supplémentaire dans leur développement professionnel à faire le pas vers l’ARP, une distinction reconnaissant l’excellence globale de la pratique.

Le candidat qui souhaite déposer sa candidature au titre PRP doit :

  • Être membre en règle de la SQPRP au moment de l’inscription (il est possible de devenir membre de la Société et de payer les frais d’étude de dossier pour le PRP au même moment);
  • Correspondre à l’un des trois profils suivants : 
 

Préalables*

Expérience professionnelle en relations publiques**

1

  • Détenir au minimum un baccalauréat en communication - relations publiques reconnu (voir liste ci-dessous)
  • Maîtrise en relations publiques
  • 2 ans d’expérience à temps complet (en continu ou cumulé sur une période maximale de 3 ans)

2

  • Mineure ou Majeure en relations publiques
  • Certificat en relations publiques
  • DESS en relations publiques
  • 3 ans d’expérience à temps complet (en continu ou cumulé sur une période maximale de 4 ans)

3

  • Diplôme de premier cycle dans un programme différent de celui des communications et des relations publiques

  • 5 ans d’expérience à temps complet
 
  • Présenter deux lettres de recommandation, en appui à sa candidature, dont l’une signée par un membre agréé (ARP) ou PRP depuis au moins deux ans. Pour trouver un membre ARP
  • Présenter les pièces justificatives et les références exigées.
  • Payer les frais d’étude du dossier.

Selon le profil correspondant : 

  • Formulaire en ligne rempli et frais d'étude du dossier payés;
  • Copie du diplôme de premier cycle en relations publiques (diplômés seulement);
  • Deux lettres de recommandation en appui à la candidature et attestant de la pratique des relations publiques, dont l’une signée par un membre agréé (ARP) ou PRP depuis au moins deux ans. Pour trouver un membre ARP
  • Curriculum vitae à jour.

 

Les candidats peuvent déposer leur dossier pour l’une des trois dates annuelles de tombée (sauf pour cohorte 2019 : date limite 30 octobre 2019, réponse en novembre): 

  • 1er septembre (réponse en novembre)
  • 10 décembre (réponse en mars)
  • 10 mars (réponse en juin)

L’annonce des nouveaux PRP sera soulignée à l’occasion de l’événement suivant organisé par la SQPRP (cocktail, gala des Prix d’excellence ou assemblée générale annuelle).

  • Frais d’inscription : 100 $ pour l’étude du dossier (cohorte 2019 seulement). 
  • Des frais d’inscription de 125 $ s’appliqueront dès 2020.

  • Droit d’utiliser l’abréviation PRP à la suite de son nom ;
  • Mention sur le site Web de la SQPRP et dans le bottin des membres ;
  • Reconnaissance à l’obtention du titre : infolettre, mentions lors d’événements de la SQPRP (gala des prix d'excellence, cocktail, etc.) ;
  • Attestation officielle pour affichage (certificat de dimension standard, format lettre) ;
  • Élément visuel pour signature, ou carte professionnelle (ex. : logo PRP en jpg) à télécharger ;
  • Lien LinkedIn ou en ligne ;
  • Campagne promotionnelle du titre auprès des employeurs, des universités et des professionnels pour le rayonneent du PRP.

* Préalables

Diplômes québécois de premier et de deuxième cycle reconnus (au 1er septembre 2019)

UQAM

  • Certificat en communication 
  • Majeure en communication 
  • Baccalauréat en communication (relations publiques)
  • Maîtrise en communication Concentration recherche générale (domaine d’expertise et mémoire portant sur les relations publiques)

Université de Montréal

  • Mineure en sciences de la communication
  • Majeure en sciences de la communication
  • Baccalauréat en sciences de la communication (Communication organisationnelle)
  • Maîtrise en sciences de la communication – options Générales ou Communication organisationnelle (domaine d’expertise et mémoire portant sur les relations publiques)

Université de Sherbrooke

  • Certificat en communication appliquée
  • Baccalauréat en communication appliquée
  • Maîtrise en communication (domaine d’expertise et mémoire portant sur les relations publiques)

Université Laval

  • Certificat en communication publique 
  • Baccalauréat en communication publique
  • DESS en relations publiques
  • Maîtrise en communication publique – relations publiques
  • Maîtrise en communication publique – avec mémoire – domaine d’expertise et  mémoire portant sur les relations publiques

Université Concordia

  • Baccalauréat en communication

Université McGill

  • Certificat en gestion des relations publiques et des communications
  • Diplôme en gestion des relations publiques et des communications
  • Certificat d'études supérieures en gestion des relations publiques

Note 1 : Un diplôme obtenu à l’extérieur du Québec pourrait donner lieu à une équivalence. Un relevé de notes attestant des cours suivis et une copie du diplôme délivré pourraient être exigés. Contactez la SQPRP pour plus de détails.]

Note 2 : Un relevé de notes sera requis pour les certificats, les majeures et les DESS en communication. Le professionnel devra démontrer que les cours optionnels qui ont été réussis sont orientés principalement sur les relations publiques. Les profils Cinéma, Télévision, Gestion de production audiovisuelle, Photographie, par exemple, ne sont pas reconnus pour obtenir une équivalence..

** Champs d'expertise pour la reconnaissance professionnelle de l'expérience professionnelle dans une fonction de relations publiques : 

  • Communication et relations publiques
  • Communication interne 
  • Relations gouvernementales (lobbying)
  • Affaires publiques
  • Communication corporative
  • Communication financière
  • Relations de presse 
  • Relations publiques marketing
  • Participation publique 
  • Autre (précisez) : ________________

30 août 2019

Les modalités, les critères et les exigences peuvent être modifiés sans préavis.

© Société québécoise des professionnels en relations publiques, 2019

Formulaire d’inscription